Recherche par carte

LoireRhôneAinSavoie Mont-BlancIsèreDrômeArdèche

Disponibilités / Réservation

Destination

Dates de séjour

Type d'hébergement

Nombre d'étoiles

Rechercher

Camping Les Trois Pucelles

Seyssins - Isère

Site web du camping

À voir

  • Camping Musée de la Grande Chartreuse à St Pierre de Chartreuse en Isère

    Musée de la Grande Chartreuse

    Installé au cœur du {1}, le premier monastère de l'ordre des Chartreux est niché au pied du Grand Som, un des plus hauts sommets du massif de la Chartreuse. Tandis que le Monastère est réservé aux religieux et à l'élaboration de la fameuse liqueur, un Musée en contre-bas permet de percer le mystère.

    Monastère de la grande chartreuse

    L’Ordre des chartreux est l’un des plus anciens ordres monastiques de la chrétienté. C'est Bruno qui en 1084, installe un ermitage dans un endroit isolé, au cœur de la montagne « Chartreuse ». Les moines chartreux renoncent au monde pour embrasser une vie silencieuse, consacrée à Dieu. En 1737, la formule de l'Élixir Végétal de la Grande-Chartreuse est définitivement fixée par les moines, qui depuis commercialisent la boisson verte, composée de 130 herbes.

    Visite du Musée de la grande chartreuse

    En 1957, un musée a été aménagé à la Correrie, deux kilomètres en contre-bas du Monastère. Composé d'une vingtaine de salles, le Musée de la Chartreuse permet d’appréhender l'histoire des moines et leur tradition architecturale. A travers de nombreux documents, objets et gravures, l'Ordre cartusien est explicité. Les scénographies modernes, réalisées avec des montages audiovisuels et des maquettes, aident à saisir l'ambiance de ce lieu exceptionnel.

  • Camping Domaine de Vizille en Isère

    Campings près du Domaine de Vizille

    Aux portes de Grenoble et du massif de l'Oisans, sur la Route Napoléon, le Domaine de Vizille réunit sur un même site, un patrimoine culturel prestigieux et un cadre naturel propice à la détente. Il est un des sites incontournables du patrimoine régional. Classé monument historique, les salles du château abritent depuis 1984, le Musée de la Révolution française. Le parc de cent hectares, dont la partie paysagère est labellisée "jardin remarquable", offre un cadre privilégié de découverte agrémenté d'un vaste plan d'eau et de nombreux canaux, d’une magnifique roseraie et d’un parc animalier.Le Domaine de Vizille, véritable joyau du Dauphiné, séduit le visiteur par ses richesses naturelles et culturelles.

Manifestations sport et nature

  • Marmotte Highline Project - Festival Highline, slackline

    Débutant, confirmé ou expert, le MHP offre à chacun l'occasion de se surpasser dans une nature préservée et dans un cadre sécurisé.Débutant, confirmé ...

    Du 5 Juillet 2018 Au 8 Juillet 2018

Manifestations culturelles

  • 30es Rencontres du Jeune Théâtre Européen

    Toutes les formes de théâtre seront représentées : théâtre de répertoire, classique et contemporain, création collective, théâtre de l’Opprimé, théâtr...

    Du 29 Juin 2018 Au 8 Juillet 2018

  • Challenge the room

    Ce jeu grandeur nature vous donne l’occasion d’expérimenter, durant 60 mn, en équipe de 2 à 6, les rouages de l’esprit d’équipe. Réflexion et imaginat...

    Du 1 Janvier 2018 Au 31 Décembre 2018

  • Grenoble au temps d'Henri IV

    Ils vous racontent la prise de la ville par le duc en 1590 sur ordre d’Henri IV, leur histoire d’amour, les guerres de religion de cette époque et de ...

    Du 1 Janvier 2018 Au 31 Décembre 2018

  • Spectacle théâtrale « Les bretelles de Stendhal »

    Ce spectacle de théâtre vous plonge dans l’univers de Stendhal, sa vie amoureuse, son œuvre et sa pensée politique. Nul doute que vous aurez envie de ...

    Du 1 Janvier 2018 Au 31 Décembre 2018

Routes touristiques

  • Réserve Naturelle Régionale de Jarrie

    Au fil de l'eau

    Au départ de Vizille, partez en direction de Bourg d'Oisans sur la RD 1091. Vous longez la rivière Romanche et pouvez observer le site des Ruines de Séchilienne sur votre gauche après le hameau du Péage-de-Vizille. On nomme ainsi un glissement de terrain de grande ampleur qui, s'il advenait, pourrait obstruer le lit de la Romanche et inonder Vizille. Ce site est surveillé en permanence par des capteurs et caméras et une déviation est en cours de construction. Prenez la sortie de Séchilienne puis tournez à gauche dans le village, pour emprunter la route du Col du Luitel. La route serpente jusqu'au col où vous stationnez sur un parking aménagé. Vous arrivez à la Réserve naturelle nationale du Luitel. Située à 1250 mètres d'altitude, cette tourbière abrite 255 espèces de plantes dont de nombreuses protégées comme des plantes carnivores ou des sphaignes. Si vous souhaitez faire une petite halte, un sentier sur pilotis vous permettra d'apprécier ce milieu d'exception. Reprenez la route et empruntez la D 111 pour rejoindre Uriage. Garez-vous à l'office de tourisme et empruntez le parcours patrimonial (brochure disponible à l'office de tourisme). Il vous présente l'histoire de la station thermale depuis l'époque romaine jusqu'à nos jours. L'eau d'Uriage est sulfurée, chlorurée sodique, sulfatée et riche en oligoéléments. Cette eau prend sa source dans le massif de Belledonne. Elle jaillit à 28°C à 422 m d'altitude. L'accueil des touristes débute au XIXe siècle, comme en témoigne les hôtels élégants de la station. L'hôpital thermal est inauguré en 1977. Pour repartir, tournez à droite au premier rond-point en direction d'Herbeys. Au village, continuez par la D 112 jusqu'à Jarrie et tournez à droite en direction de l'étang. La Réserve naturelle régionale de Jarrie se situe sur le plateau de Champagnier. Autrefois, on y pratiquait la capture de grenouilles et le rouissage du chanvre destiné à la fabrication de cordes et de draps. Elle abrite de nombreuses espèces d'oiseaux, comme le foulque macroule, le grèbe castagneux ou le discret butor blongios. Prenez la route face à l'étang pour rejoindre Champagnier et descendez pour atteindre la RN85. Vous vous situez au niveau de la confluence du Drac et de la Romanche. Poursuivez cette route jusqu'à Vizille et gagnez la place du Château. Le domaine de Vizille, avec son parc de 100 hectares offre une multitude d'ambiances. Détendez-vous sur les pelouses qui longent le plan d'eau, appréciez la roseraie et les parterres à la française. L'aménagement actuel a été commandé par Adolphe Périer, influencé par l'art des jardins romantiques. L'eau tient une place prépondérante dans la composition des jardins, le grand canal en est la pièce maîtresse. Le Domaine est composé d'un important réseau de canaux et de sources, comme la Dhuy ou la Reine. De nombreuses colonies d'oiseaux peuvent être observées, cygnes, bernaches, oies cendrées… ainsi que d'impressionnantes truites et carpes.

Parcs Naturels

  • Parc Naturel Régional du Vercors

    Le parc naturel régional du Vercors se dresse en effet entre la vallée de l’Isère au nord et le Diois au sud, présentant de tous les côtés de hautes falaises blanches entrecoupées de quelques routes et passages plus ou moins hardis. Créé en 1970, le parc s’étend sur 205 806 hectares et regroupe huit régions : les Quatre-Montagnes, les Coulmes, le Vercors drômois, le Royans, le Diois, le Trièves, la Gervanne et le Piémont Nord. L’altitude varie entre 180 et 2 453 mètres (rocher Rond côté Drôme, point culminant du massif) (côté Isère, le Grand Veymont, est le sommet le plus élevé avec 2341 mètres). Du côté de Grenoble, c’est la rigueur des Alpes du nord, tandis que dans la Drôme, au sud, la végétation et le climat méditerranéens font leur apparition. Mais au nord comme au sud, les 9/10e de la surface du massif sont constitués d’une épaisse dalle de calcaire blanc. Travaillée par l’érosion, elle a engendré des paysages spectaculaires : gorges, aiguilles, parois rocheuses verticales, lapiaz… Cet environnement exceptionnel abrite une flore et une faune toutes aussi exceptionnelles, que le parc a pour mission de préserver. Plus de 80 espèces végétales protégées sont recensées, dont le sabot de Vénus, la primevère “oreille d’ours”, la tulipe sauvage … On dénombre également 135 espèces d’oiseaux nicheurs (dont le tétras-lyre, emblème du parc) et 65 espèces de mammifères. Le Vercors est l’un des rares massifs abritant les six grands ongulés sauvages de France : chamois, cerf, chevreuil, mouflon, sanglier et bouquetin. Pour favoriser la richesse du milieu naturel, le parc du Vercors procède à des réimplantations d’espèces animales. Ainsi, le bouquetin a été réintroduit dans le cirque d’Archiane en 1989 et 1990 et plus récemment dans le Royans, entre 2000 et 2002. Opération réussie, puisqu’aujourd’hui plus de 300 bêtes vivent et se reproduisent dans le Vercors. De même les vautours fauves, qui nichent dans les falaises, ont été réintroduits dans le Diois depuis 1996 ainsi que les gypaètes barbus en 2010, 2011 et 2012. Mais le parc, ce n’est pas un sanctuaire où la nature serait mise sous cloche. Il regroupe 85 communes pour 53 000 habitants. Il s’est également donné pour mission de maintenir une activité économique, tout en développant une harmonie entre les hommes et le milieu. Ainsi, il favorise des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et soutient la promotion des produits locaux. Il a notamment été l’un des acteurs de l’obtention du label AOC par le bleu du Vercors-Sassenage. En matière de tourisme, la marque “accueil du parc naturel régional” garantit un accueil chaleureux et des modes de fonctionnement en accord avec la nature. Le parc édite lui-même une série de cartes et de topos pour favoriser et encadrer les pratiques sportives sur son territoire. Le parc naturel régional du Vercors représente donc à la fois un milieu naturel extraordinaire, mais aussi un territoire vivant où il fait bon résider et travailler.